ActuMalade
19 juillet 2016

partagez

4 scénarios du futur pour des médicaments accessibles

Les prix des médicaments ne font qu'augmenter. Le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) et l’Institut national des soins de santé aux Pays-Bas (ZIN) ont élaboré quatre scénarios d'avenir pour briser cette spirale négative. Un fil rouge : les médicaments doivent être accessibles à tout le monde !

Dilemmes moraux

Le prix élevé des médicaments exerce une pression toujours plus forte sur le budget des soins de santé. Ce sont surtout les traitements contre le cancer et les maladies rares qui font exploser l'ardoise. Les autorités de tous les pays se trouvent ainsi confrontés à d’épineux dilemmes moraux : utiliser les fonds réservés à d'autres besoins (et fragiliser ainsi l'ensemble du système de santé) ou refuser le remboursement d'un médicament susceptible d’augmenter la durée ou la qualité de vie des patients. Cette position n'est pas tenable à long terme.

Le médicament, un bien public

Pour déclencher un débat de société, le KCE et le ZIN ont élaboré quatre scénarios du futur afin de développer des médicaments innovants, efficaces et accessibles, répondant aux besoins réels de santé. Le patient et le citoyen jouent un rôle central dans ce processus. Selon les deux institutions, les médicaments doivent être considérés comme biens à caractère public, et donc être accessibles à tous. Par exemple, elles critiquent la privatisation des résultats de la recherche financée par des moyens publics.

Plus d'infos

Vous souhaitez en savoir plus sur ces 4 scénarios ? Surfez sur le site du KCE !



Article tags:

Autres articles

05 novembre 2020

Vaccin contre la grippe : priorité aux personnes les plus vulnérables

Le vaccin contre la grippe devait être délivré en deux étapes cette année. Au cours de la première phase, la priorité a été donnée, entre autres, aux groupes à risque et aux personnes travaillant dans le secteur de la santé. Il a été décidé que la deuxième phase, qui s'adressait au reste de la population et devait commencer le 15 novembre, serait annulée.
05 novembre 2020

Covid-19 : quand se faire tester ?

Depuis le 21 octobre 2020, les autorités ont adapté la stratégie de testing du Covid-19. Seules les personnes présentant des symptômes qui pourraient indiquer une contamination au Covid-19 seront encore testées. Les personnes qui reviennent de voyage et celles qui ont été en contact rapproché avec une personne infectée mais qui ne présentent elles-mêmes aucun symptôme ne seront plus systématiquement soumises à un test. La raison ? Les capacités de test disponibles sont actuellement insuffisantes.