ActuMalade
10 juin 2016

partagez

4 migraineux sur 10 ne savent pas qu’ils souffrent de la maladie

La migraine est l’une des maladies avec l’impact le plus important sur la vie quotidienne des patients. 4 migraineux sur 10 ne savent pourtant pas qu’ils souffrent de cette affection. C’est ce que révèle une enquête de l’Association pharmaceutique belge (APB) .

Manque de connaissance des symptômes et des causes 

Les émotions (44 %), la fatigue (35 %), les hormones (25 %), le manque de sommeil (23 %), certains aliments (11 %),…  voici les principaux facteurs qui déclenchent la migraine. Malheureusement, ces causes, mais aussi les symptômes de la migraine sont insuffisamment connus des patients et du grand public. De ce fait, 4 patients sur 10 ne savent pas qu’ils souffrent de migraines. C’est pourquoi l’APB souligne le rôle crucial du pharmacien : "Les pharmaciens peuvent jouer un rôle clé dans la fourniture d’informations sur la maladie", explique Alain Chaspierre.

6 patients sur 10 ont honte

En plus du manque de connaissance, la migraine suscite encore beaucoup d’incompréhension. Près de 30 % des personnes souffrant de migraine la contractent au travail et 1 patient sur 3 cache sa crise à ses collègues. La migraine reste un tabou, même au sein de la famille ou entre amis. Elle entraîne donc un sentiment de honte chez 6 patients sur 10. 

Autres articles

07 août 2020

Des actions coordonnées & en équipe pour lutter contre le Covid-19

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, le tracing des contacts est à nouveau sous le feu des projecteurs. Il a été dit qu’au niveau flamand les mutualités auraient ralenti les initiatives locales visant à améliorer le tracing des contacts en cas d'infection au coronavirus. Ceci aurait été fait afin de favoriser leurs propres activités. C’est pourtant le contraire. En effet, nous croyons fermement à la force complémentaire des actions locales.
16 juillet 2020

Dépistage, consultations, vaccination… reprenez les bonnes habitudes !

Pendant la crise du coronavirus, de nombreux soins médicaux ont été reportés à plus tard. Priorité aux patients sévèrement atteints par la maladie. Maintenant que la crise est, nous l’espérons, derrière nous, il est temps de reprendre sa santé en mains et faire le point sur les bilans médicaux et dépistages à programmer cet été.