ActuMalade
04 décembre 2017

partagez

10 fois plus d’enfants obèses en 40 ans

Le monde compte aujourd’hui près de 124 millions d’enfants obèses. Leur nombre a été multiplié par 10 au cours des 40 dernières années. Selon l’Organisation mondiale de la Santé, ce sont principalement la publicité pour les produits alimentaires et le prix trop élevé des aliments sains qu’il faut pointer du doigt. 

Surtout dans les pays en développement et les économies émergentes

L’Organisation mondiale de la Santé des Nations Unies et l’Imperial College London ont examiné le poids de 130 millions d’enfants et adolescents. Les résultats parlent d’eux-mêmes. Lors des 4 dernières décennies, le nombre d’enfants obèses (avec un IMC supérieur à 30) a été multiplié par 10 et atteint aujourd’hui les 124 millions. De plus, on compte également 123 millions d’enfants en surpoids (IMC entre 25 et 30). Le nombre d’enfants obèses augmente principalement dans les pays en développement et dans les économies émergentes telles que la Chine et l’Inde. 

Des aliments sains à un prix abordable et plus d’exercice physique

Ces données nous rappellent que le surpoids et l’obésité traduisent une situation de crise pour la santé mondiale actuelle, qui menace d’empirer dans les prochaines années si nous ne prenons pas rapidement des mesures draconiennes
Fiona Bull de l’OMS

C’est principalement la publicité pour les produits alimentaires qui se trouve dans le collimateur des chercheurs. Par ailleurs, se nourrir sainement est tout simplement trop onéreux pour de nombreuses familles pauvres. Il faut aussi inciter les enfants à faire plus d’exercice physique, car ils passent trop de temps devant leurs écrans.
 

Autres articles

07 août 2020

Des actions coordonnées & en équipe pour lutter contre le Covid-19

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, le tracing des contacts est à nouveau sous le feu des projecteurs. Il a été dit qu’au niveau flamand les mutualités auraient ralenti les initiatives locales visant à améliorer le tracing des contacts en cas d'infection au coronavirus. Ceci aurait été fait afin de favoriser leurs propres activités. C’est pourtant le contraire. En effet, nous croyons fermement à la force complémentaire des actions locales.
16 juillet 2020

Dépistage, consultations, vaccination… reprenez les bonnes habitudes !

Pendant la crise du coronavirus, de nombreux soins médicaux ont été reportés à plus tard. Priorité aux patients sévèrement atteints par la maladie. Maintenant que la crise est, nous l’espérons, derrière nous, il est temps de reprendre sa santé en mains et faire le point sur les bilans médicaux et dépistages à programmer cet été.