ActuMalade
13 mars 2018

partagez

1 aidant proche sur 3 en difficultés financières en Europe

Les aidants proches assurent près de 80 % du travail de soins en Europe. Malheureusement, ils en paient souvent le prix : 1 aidant proche sur 3 déclare avoir des difficultés financières en raison de son travail social non rémunéré. C’est ce que révèle une étude réalisée par COFACE, la Fédération européenne des associations familiales.

Quel profil ?

L’étude effectuée par COFACE permet d’esquisser un profil précis de l’aidant proche européen. Il s’agit à 85 % d’une femme entre 35 et 64 ans. Après l’âge de la pension, le pourcentage d’hommes augmente considérablement. Dans notre pays, un aidant proche sur 2 de plus de 64 ans est un homme.

Les aidants proches européens prennent principalement soins

  1. d’adultes (29 %),
  2. d’enfants handicapés (20 %)
  3. de personnes âgées ayant besoin de soins (22 %)

Il s’agit bien souvent de leurs propres parents, enfants ou partenaire. 

Conséquences financières

Ce travail de soins non rémunéré entraîne un impact au niveau financier. Un aidant proche européen sur 3 s’occupe de ses proches pendant plus de 56 heures par semaine, mais plus de 70 % ne reçoivent aucune compensation de quelque nature que ce soit. Dans notre pays, ce pourcentage est de plus de 60 %.

De plus, 2 aidants proches sur 3 n’acquièrent aucun droit social (p. ex. droits à la pension). C’est pour cette raison que COFACE plaide pour davantage de reconnaissance, de support et d’encadrement pour les aidants proches, à tous les niveaux de pouvoir.

Quelles aides fournit Partena aux aidants proches

Vous apportez une aide à une personne dépendante comme aidant de proximité ? Partena peut vous soulager d'une partie de vos tâches. En confiant certains soins à des professionnels, vous gardez du temps et de l'énergie pour être aux côtés de la personne dépendante.
Voici ce que Partena peut faire pour vous!

 

Autres articles

26 juin 2020

L'application moveUP pour COVID-19, reconnue par le gouvernement, relie les patients à leur médecin

Dans le contexte de la pandémie COVID-19, il est important de pouvoir surveiller les symptômes du patient et l'évolution de la maladie. Les solutions numériques intelligentes telles que les applications peuvent contribuer de manière substantielle à l'autosurveillance et au guidage à distance. Il est important que l'application réponde à des exigences strictes en termes de disponibilité, de respect de la vie privée et de sécurité de l'information, entre autres. L'application moveUP.care pour COVID-19 répond à ces exigences, et est reconnue et recommandée par le gouvernement fédéral comme une « application utile » dans la lutte contre le COVID-19.
22 juin 2020

Votre médecin utilise déjà eAttest ?

eAttest et eFact offrent de nombreux avantages : moins de tracasseries administratives, un remboursement plus rapide... Pas seulement pour vous, mais aussi pour votre médecin. Une étude des Mutualités Libres montre que de plus en plus de médecins se laissent convaincre par la prescription électronique. Votre médecin en fait-il partie ?