ActuMalade
09 février 2018

partagez

Le nombre de donneurs d’organes ne cesse d'augmenter

L'an passé, 348 Belges ont fait don d’un organe après leur décès, soit 8,4 % de plus qu’en 2016. Le nombre total de transplantations d’organes est également passé de 1.016 en 2016 à 1.041 en 2017. La Belgique s’en sort donc très bien au niveau international, même s’il reste encore du pain sur la planche. 

Sauvez jusqu’à 8 vies

348 Belges ont fait don d'un organe après leur décès, 99 donneurs vivants et un nombre total de 1.041 transplantations d'organes : les chiffres pour 2017 sont positifs. Notre pays fait également partie des meilleurs élèves sur le plan international. Mieux encore, parmi les 8 membres du réseau Eurotransplant, c’est la Belgique qui compte le plus grand nombre de transplantations par habitant. Ce qui est une bonne chose, car en tant que donneur d'organes nous pouvons sauver jusqu’à 8 vies. 

Une liste d'attente encore longue

Il y a néanmoins encore du pain sur la planche. 1.292 Belges sont en effet sur liste d’attente pour recevoir un organe. Dans notre pays, chaque citoyen est un donneur d’organes potentiel, mais il est préférable de vous enregistrer explicitement comme donneur d’organes à la commune. 272.246 Belges ont franchi le pas en 2017, contre 244.767 en 2016. A titre de comparaison, en 2007 notre pays ne comptait que 74.331 donneurs d’organes enregistrés.
Plus d’infos ? Surfez sur www.beldonor.be .

Autres articles

07 août 2020

Des actions coordonnées & en équipe pour lutter contre le Covid-19

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, le tracing des contacts est à nouveau sous le feu des projecteurs. Il a été dit qu’au niveau flamand les mutualités auraient ralenti les initiatives locales visant à améliorer le tracing des contacts en cas d'infection au coronavirus. Ceci aurait été fait afin de favoriser leurs propres activités. C’est pourtant le contraire. En effet, nous croyons fermement à la force complémentaire des actions locales.
16 juillet 2020

Dépistage, consultations, vaccination… reprenez les bonnes habitudes !

Pendant la crise du coronavirus, de nombreux soins médicaux ont été reportés à plus tard. Priorité aux patients sévèrement atteints par la maladie. Maintenant que la crise est, nous l’espérons, derrière nous, il est temps de reprendre sa santé en mains et faire le point sur les bilans médicaux et dépistages à programmer cet été.