Comment s'y prendre avec un enfant perfectionniste ?

Les enfants et les adolescents peu sûrs d’eux sont davantage portés au perfectionnisme. Ils placent la barre haut et sont souvent très sensibles à la critique, ont peur d’être jugés et se comparent beaucoup aux autres. 
Comment s'y prendre avec un enfant perfectionniste ?

Parfait, plus que parfait, toujours plus parfait, ...

Comment s’y prendre avec un enfant perfectionniste ?

Les enfants et les jeunes qui ont une faible estime d’eux-mêmes sont plus sujets au perfectionnisme. Ils placent la barre haut, sont souvent très sensibles à la critique, ont peur d’être jugés et se comparent aux autres.

Conseils pour les parents

  • Ne prenez pas les ‘enfants modèles’ comme exemple pour les autres enfants. Cette attitude ne fait que confirmer l’idée que les enfants doivent viser la perfection pour être appréciés. Concentrez-vous plutôt sur la progression personnelle de l’enfant : “Je vois que les additions vont plus vite qu’en début d’année“.
  • Essayez de ne pas être étonné ou déçu lorsque l'enfant fait moins bien. Cette réaction peut confirmer l’idée qu’il ne peut pas commettre d’erreurs. Demandez-lui plutôt comment il va s’y prendre la prochaine fois et ce qu’il en tire comme leçon.
  • Apprenez à l'enfant à s’observer lui-même au lieu de se comparer aux autres. Chacun a sa propre histoire et ses propres talents. La seule bonne comparaison est donc avec soi-même. Regardez avec l'enfant les progrès qu’il a déjà accomplis.
  • Relativisez les prestations : ne mettez pas l’accent sur le résultat d’une activité, mais plutôt sur le processus et le plaisir qu’il en a retiré. Encouragez l'enfant à découvrir et essayer de nouvelles choses.
  • Osez aussi vous remettre en question en tant que parent. Qu’en est-il de votre propre perfectionnisme ? La barre est-elle toujours placée haut ? Essayez d’être un peu moins dur avec vous-même.

Des commentaires positifs

On a souvent tendance, en tout cas envers des enfants peu sûrs d’eux, à émettre des commentaires ou à faire des compliments fondés sur la personne. On leur dit par exemple « Tu es malin ». Or, ce type de remarque met en avant les caractéristiques intrinsèques de l’enfant.

De plus, les compliments qu’on leur fait sont régulièrement exagérés : « Quelle tour magnifique tu as construite ! ». Le plus souvent, ces remarques ne produisent pas l’effet escompté. Les enfants habitués à être félicités avec emphase s’attaquent à davantage de défis ou placent la barre inutilement haut en matière de réussite.


Je suis trop cool !

Le cahier de jeux Je suis trop cool ! vous permet de travailler avec votre enfant (dès 8 ans) sur le thème de l'estime de soi. Votre enfant apprend de manière ludique à s'évaluer lui-même, et à dialoguer avec son environnement. Ceci renforce l'idée qu'il peut être tel qu'il est : avec ses forces et ses faiblesses. C'est ainsi qu'il développe une saine estime de soi et apprend à mieux se protéger des péripéties futures et d'éventuels revers de fortune.


Autres articles

17 juin 2019

11 heures de gaming par semaine chez les jeunes

Les jeunes consacrent en moyenne 11 bonnes heures par semaine aux jeux vidéo : sur leur smartphone, tablette, console ou PC. Cela ne signifie pas qu'ils sont accros au jeu, mais il est néanmoins important de rester vigilant et d’en parler avec eux. Telle est la conclusion d'une enquête menée par les Mutualités Libres auprès de 976 jeunes âgés de 12 à 23 ans.