ActuFamille
23 mars 2018

partagez

Régionalisation des allocations familiales : où en sommes-nous ?

A la suite de la sixième réforme de l'Etat, les allocations familiales ont été régionalisées. 2018 est une année charnière pour le transfert de cette compétence du niveau fédéral vers le niveau régional. A partir du 1er janvier 2019 en Région flamande et du 1er janvier 2020 à Bruxelles et en Région wallonne, les ménages recevront leurs allocations familiales selon le nouveau système.

Chaque entité fédérée aura son système d’allocations familiales

Chaque entité fédérée est actuellement en train de développer son propre système d’allocations familiales, en fonction des besoins de ses habitants. Ce nouveau système devra entrer en vigueur le 1er janvier 2019 en Région flamande et au 1er janvier 2020 à Bruxelles et en Région wallonne. En attendant cette régionalisation, la caisse actuelle reste compétente pour le paiement des allocations familiales.

Choisir vous-même votre fonds d’allocations familiales

Plusieurs caisses d’allocations familiales sont reconnues au sein de chaque entité fédérée. La nouvelle institution de paiement recevra un nouveau nom dans chaque région, mais le service reste le même pour tous les ménages. Dans un délai de deux à trois ans, chaque ménage pourra aussi choisir lui-même sa caisse d’allocations familiales, c’est la grande nouveauté de cette réforme. Les familles seront informées des modalités pratiques de transfert des dossiers vers les entités fédérées.

Plus d’infos ?

Découvrez Partena Allocations familiales Future Generations

Pour en savoir davantage sur les allocations familiales en général, ou calculer le montant de l'allocation de naissance et des allocations familiales, surfez sur www.kids.partena.be.

Autres articles

17 juin 2019

11 heures de gaming par semaine chez les jeunes

Les jeunes consacrent en moyenne 11 bonnes heures par semaine aux jeux vidéo : sur leur smartphone, tablette, console ou PC. Cela ne signifie pas qu'ils sont accros au jeu, mais il est néanmoins important de rester vigilant et d’en parler avec eux. Telle est la conclusion d'une enquête menée par les Mutualités Libres auprès de 976 jeunes âgés de 12 à 23 ans.