ActuFamille
11 janvier 2018

partagez

Prendre un médicament en cas de désir d’enfant, de grossesse ou d'allaitement ?

Que faire si vous devez prendre des médicaments en cas de désir d’enfant, pendant votre grossesse ou si vous allaitez ? Ce n’est pas sans risques, comme le rappelle la nouvelle campagne de l’Agence Fédérale des Médicaments et Produits de Santé (AFMPS). Le principal conseil : faites-vous conseiller par votre médecin et pharmacien, aussi bien avant, pendant qu’après la grossesse. 

Eviter, continuer,... ?

Qu’ils soient sur prescription ou en vente libre en pharmacie, tous les médicaments peuvent comporter des risques en cas de désir d’enfant, de grossesse ou d'allaitement. Vous devez par exemple éviter certains médicaments pendant le premier ou troisième trimestre et en éviter d'autres pendant toute la durée de la grossesse.

Vous prenez déjà des médicaments durant une longue période ? Alors vous devez généralement continuer ce traitement pour protéger votre santé et celle de votre enfant. Vous souffrez d'une maladie chronique telle que l’épilepsie ou le diabète ? Alors, vous ne pouvez pas stopper votre traitement. 

Consultez votre médecin et pharmacien

Le message-clé de l’AFMPS est de demander conseil à votre médecin et pharmacien avant, pendant et après la grossesse. Ces professionnels de la santé peuvent vous donner des instructions sur les risques potentiels de certains médicaments. N’arrêtez jamais un traitement sans avoir consulté au préalable votre médecin ou pharmacien. Il est également important de lire attentivement la notice et les informations sur l’emballage des médicaments.

Autres articles

Le test NIPT permet de dépister précocement et en toute sécurité la trisomie 21

Vous attendez un enfant. Félicitations ! Le bonheur vous inonde. Mais en même temps, vous espérez que tout se passera bien et que vous mettrez au monde un bébé plein de santé. Votre gynécologue effectue des tests pour s'assurer que tout se passe bien pour vous et votre bébé. Depuis peu, il existe un nouveau test pour dépister précocement et précisément la trisomie 21, aussi appelée syndrome de Down. Voici de quoi il s'agit.
13 août 2019

Renforcement du régime de congé d'adoption depuis 2019

Depuis le 1er janvier 2019, le droit au congé d'adoption a été considérablement étendu, tant pour les salariés que pour les indépendants. La durée maximale du congé ne dépend plus de l'âge de l'enfant adopté. Chaque parent adoptif a maintenant toujours droit à un congé d'adoption d'une durée maximale de 6 semaines. Voici en bref les changements les plus importants !