ActuFamille
11 juillet 2019

partagez

Les risques du valproate pendant la grossesse sont insuffisamment connus

Saviez-vous que le valproate, un médicament contre l'épilepsie, augmente considérablement le risque de malformations et de troubles du développement chez les enfants à naître ? Beaucoup de femmes ne le savent pas encore. Telle est la conclusion d'une enquête menée par l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS). 

1 femme sur 4 n’est pas au courant

Le valproate est un médicament utilisé pour traiter l'épilepsie et les troubles bipolaires. Toutefois, les femmes enceintes ne devraient pas en prendre en raison des risques pour le bébé, à moins qu'il n'y ait pas d'alternative appropriée.

Un peu plus du quart des femmes qui ont participé à cette enquête n'étaient pas au courant de ces risques. En outre, de nombreuses femmes ont également utilisé le valproate contre la migraine, pour laquelle il existe pourtant des alternatives sûres.

Importance de la sensibilisation

En 2018, l'Agence Européenne des Médicaments (EMA) a fait de nouvelles recommandations pour éviter autant que possible l'utilisation du valproate pendant la grossesse. Depuis avril 2018, un pictogramme sur l'emballage des médicaments contenant du valproate indique ainsi les risques du produit. Les résultats de cette enquête montrent qu'il est très important de continuer à conscientiser le public.

Plus d’infos

Autres articles

Le test NIPT permet de dépister précocement et en toute sécurité la trisomie 21

Vous attendez un enfant. Félicitations ! Le bonheur vous inonde. Mais en même temps, vous espérez que tout se passera bien et que vous mettrez au monde un bébé plein de santé. Votre gynécologue effectue des tests pour s'assurer que tout se passe bien pour vous et votre bébé. Depuis peu, il existe un nouveau test pour dépister précocement et précisément la trisomie 21, aussi appelée syndrome de Down. Voici de quoi il s'agit.
13 août 2019

Renforcement du régime de congé d'adoption depuis 2019

Depuis le 1er janvier 2019, le droit au congé d'adoption a été considérablement étendu, tant pour les salariés que pour les indépendants. La durée maximale du congé ne dépend plus de l'âge de l'enfant adopté. Chaque parent adoptif a maintenant toujours droit à un congé d'adoption d'une durée maximale de 6 semaines. Voici en bref les changements les plus importants !
11 juillet 2019

Les risques du valproate pendant la grossesse sont insuffisamment connus

Saviez-vous que le valproate, un médicament contre l'épilepsie, augmente considérablement le risque de malformations et de troubles du développement chez les enfants à naître ? Beaucoup de femmes ne le savent pas encore. Telle est la conclusion d'une enquête menée par l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS).