Les problèmes de concentration chez les enfants

Tous les parents connaissent la chanson : de votre enfant ne peut pas fixer son attention sur ses devoirs. Son regard s'évade par la fenêtre à la poursuite de la circulation, l'enfant rêvasse constamment, et préfèrerait faire autre chose… 
Les problèmes de concentration chez les enfants

Quand y a-t-il un problème ?

En soi, rien d'anormal, les enfants ont toujours de la peine à se concentrer lorsqu'ils sont obligés de faire quelque chose. Au contraire, s'ils choisissent de faire un beau dessin, par exemple, ils peuvent y passer des heures sans désemparer.

On ne peut parler de problème de concentration quand un enfant ne parvient quasi jamais à se concentrer suffisamment de temps sur le même travail ou la même occupation. Identifier et traiter un véritable problème de concentration est très important, ne serait-ce que pour éviter un retard d'apprentissage à l'enfant. Attention, le problème ne se situe pas toujours chez l'enfant. L'école, les enseignants ou l'environnement d'étude jouent parfois un rôle. 

Combien de temps un enfant doit-il pouvoir se concentrer ? 

Cela dépend en grande partie de son âge. Au fur et à mesure que l'enfant grandit, il peut maintenir son attention plus longtemps sur un travail imposé. Voici les valeurs moyennes retenues par les spécialistes :

  • Enfant de 6 ans : 10 minutes 
  • Enfant de 10 ans : 20 minutes 
  • Enfant de 13 ans : 30 minutes 

Certains tests psychologiques permettent de vérifier si l'enfant souffre d'un Trouble Déficitaire de l'Attention avec ou sans Hyperactivité (TDA/H), et quelles sont les causes des problèmes de concentration. Ces tests permettent de mesurer l'attention sélective et la concentration des enfants de 6 à 17 ans, le Test of Everyday Attention for Children (TEA-Ch) mesure ainsi l'attention sélective, l'attention continue et le contrôle de l'attention chez les enfants de 6 à 16 ans, el le test D2t mesure l'attention et l'attention continue.

Quelques conseils si un enfant présente des problèmes de concentration

Il faut savoir que l'environnement peut exercer une influence positive ou négative sur l'attention. Voici quelques précieux conseils pour les parents d'enfants présentant des problèmes de concentration :

  • Soyez clairs et précis vis-à-vis de l'enfant, installez de la structure et de la régularité chez vous, comme en instaurant des heures fixes pour les repas et aller au lit. 
  • Dégagez de la sérénité, parlez lentement et clairement.
  • Limitez le nombre d'activités après la classe, mais privilégiez celles grâce auxquelles l'enfant peut se dépenser physiquement.
  • La motivation est aussi très importante. Quand l'enfant a vraiment envie de faire quelque chose, il pourra mieux se concentrer. 
  • Dites régulièrement à l'enfant ce que vous pensez de son travail, et félicitez-le quand il a bien travaillé.
  • Prévoyez des pauses régulières dans les périodes de travail, pour permettre à l'enfant de récupérer un peu, et de se remettre à la tâche avec une énergie renouvelée.
  • Les couleurs vives et les sollicitations externes (radio, tv…) détournent l'attention.
  • La peur de l'échec et l'incertitude peuvent aussi se traduire par des problèmes de concentration.

Si vous soupçonnez que votre enfant présente de sérieux problèmes de concentration, parlez-en aux professeurs et à l'école de l'enfant. Ils ont l'expérience de cette matière et pourront vous orienter vers des structures de médecine scolaire.

Autres articles

17 juin 2019

11 heures de gaming par semaine chez les jeunes

Les jeunes consacrent en moyenne 11 bonnes heures par semaine aux jeux vidéo : sur leur smartphone, tablette, console ou PC. Cela ne signifie pas qu'ils sont accros au jeu, mais il est néanmoins important de rester vigilant et d’en parler avec eux. Telle est la conclusion d'une enquête menée par les Mutualités Libres auprès de 976 jeunes âgés de 12 à 23 ans.