La Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM) : toujours nécessaire ?

Vous partez bientôt en vacances ? Partez bien préparé avec la Carte Européenne d’Assurance Maladie. A quoi sert la CEAM ? Dans quels pays est-elle valable ? Et comment la demander ?
Comment demander la CEAM ?
La Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM) : toujours nécessaire ?

Un accident est vite arrivé, même pendant vos vacances. La carte européenne d'Assurance maladie (CEAM) vous aide à passer des vacances sans soucis.

La Carte européenne d'Assurance maladie : de quoi s'agit-il ?

La CEAM vous permet de prouver à l'étranger que vos droits aux prestations de l'assurance maladie légale sont établis en Belgique. Si vous devez y recevoir des soins médicaux, vous ne devrez régler que le ticket modérateur. Le reste des frais sera facturé à la mutualité, par l'intermédiaire de la CEAM.

Il est possible que le ticket modérateur payé à l'étranger vous soit remboursé dans certains cas, si vous contactez Mediphone Assist (T. 0032 2 778 94 94) dans les 48 heures suivant l'hospitalisation ou les soins. Ce n'est possible que si vous êtes en règle de cotisations mutualistes ! Soyez aussi attentif au fait qu'il doit s'agir de soins urgents et vraiment indispensables. 

Comment demander ma CEAM ?

La CEAM n’est pas obligatoire, mais permet de réduire les soucis en termes financiers et de formalités, en cas de situation médicale urgente à l’étranger. Commandez la carte, ou une attestation provisoire, grâce à l’outil Documents de voyage du Guichet on-line :

  • Si vous ne séjournez pas plus de 3 mois à l’étranger : Choisissez l’attestation provisoire de la CEAM. Vous la recevrez immédiatement dans votre eBox, la boîte aux lettres numérique du Guichet on-line.
  • Si vous séjournez plus de 3 mois à l’étranger : Vous pouvez demander gratuitement à la Mutualité Partena la Carte Européenne d’Assurance Maladie grâce au Guichet on-line. Prenez-y vous bien à temps et faites-en la demande au moins deux semaines avant votre départ.

La carte est valable pendant une durée limitée. Vous ne pouvez l’utiliser que dans certains pays, dont vous trouverez la liste sur notre site.

Encore quelques choses intéressantes à savoir

  • Les hôpitaux privés et les dispensateurs de soins non agréés n'acceptent pas la CEAM. Si vous ne pouvez pas l'utiliser, vous réglez les frais sur place, et remettez les factures et preuves de paiement à la mutualité, une fois rentré en Belgique pour en obtenir le remboursement auprès de notre service Soins Urgents à l'étranger.
  • Pour un séjour dans des pays où la CEAM n'est pas valable (les Etats-Unis, le Canada, le Japon, l'Afrique du Sud, …), prévoyez une assurance de voyage proposant une bonne couverture. Ce n'est pas un luxe superflu quand on sait qu'une journée d'hospitalisation aux Etats-Unis peut coûter 5.000 euros.
  • Attention, si vous voyagez en Australie, enregistrez-vous auprès de l'agence Medicare la plus proche. Vous recevrez une ‘Medicare Card’ sur présentation de votre passeport et de votre CEAM. Si vous avez besoin de soins médicaux, vous pouvez vous adresser directement à un médecin, à un hôpital ou à une pharmacie, y payer le montant total des honoraires et demander votre remboursement auprès d'une agence Medicare. A défaut d'avoir demandé le remboursement sur place, vous ne serez remboursé qu'en cas d'hospitalisation (au moins 1 nuit) à votre retour en Belgique..

Autres articles

Paré pour les sports d’hiver !

Si pour beaucoup les sports d’hiver riment avec ski, neige et vin chaud, ils peuvent aussi se terminer en chute, hôpital et jambe cassée… Pour éviter les factures trop salées et les démarches inutiles, vous pouvez compter sur Mediphone Assist, l’assistance voyage de votre mutualité.
09 avril 2018

Pensez à vos vaccinations de voyage

Les vaccinations sont toujours importantes, même si vous ne partez pas très loin. Même si vous faites un city trip en Europe ou allez passer un week-end en Ardenne, vérifiez bien si certaines vaccinations (supplémentaires) sont recommandées.