Coronavirus et grossesse

En tant que femme enceinte, suis-je plus susceptible d'être infectée par le coronavirus ? Et si je le suis, qu'est-ce que cela signifie pour mon bébé ? Dois-je faire particulièrement attention à certaines choses ? Ces questions trottent sans aucun doute dans la tête de nombreuses femmes enceintes, qui, comme tout le monde, lisent et entendent les nouvelles sur le coronavirus. L'Association flamande des gynécologues et obstétriciens a donc répertorié quelques questions et réponses fréquentes.
Coronavirus et grossesse

Quel est l'effet du coronavirus sur une femme enceinte ?

En tant que femme enceinte, vous n'êtes pas plus sensible aux effets d'une infection au coronavirus que les autres femmes. Si une femme enceinte est quand même infectée, il y a de fortes chances qu'elle ressente les mêmes symptômes légers à modérés que les autres femmes (pas enceintes). Cela signifie que vous pouvez souffrir de symptômes grippaux et éventuellement avoir de la fièvre. Vous pouvez faire baisser cette fièvre en prenant du paracétamol. Le paracétamol est d’ailleurs sans danger pour la grossesse. 

Si je suis infectée par le coronavirus, quel est l'effet sur mon bébé ?

Il existe peu de données en la matière : jusqu'à présent, il n'existe aucune preuve d’un risque accru de complications, ni d'un transfert du coronavirus au bébé. Il est donc assez peu probable que le virus provoque des malformations chez votre bébé.

Comment puis-je réduire le risque de contracter le coronavirus ?

  • Lavez-vous les mains à l'eau et au savon plusieurs fois par jour pendant au moins 20 secondes.
  • Lavez-vous toujours les mains en rentrant à la maison ou en arrivant au travail.
  • Utilisez un gel désinfectant lorsque vous ne disposez pas d'eau ni de savon.
  • Couvrez votre bouche et votre nez avec un mouchoir en papier lorsque vous toussez ou éternuez.
  • Jetez les mouchoirs usagés immédiatement à la poubelle et lavez-vous les mains ensuite.
  • Gardez vos distances lorsque vous êtes en contact avec des personnes qui se sentent malades.
  • Encouragez tous les membres de la famille à appliquer les mêmes précautions.

Que se passe-t-il si je dois accoucher et présente des symptômes faisant penser à une infection au corona ou si je suis infectée par le coronavirus ? 

Si vous souffrez de symptômes faisant penser à une infection au corona ou si vous souffrez d’une infection au corona, et que vous pensez que vous allez accoucher, contactez votre gynécologue le plus rapidement possible. Chaque hôpital a défini une approche en la matière. Si vous êtes infectée par le coronavirus, il n'est pas forcément nécessaire de pratiquer une césarienne. C'est votre gynécologue qui prendra cette décision, en fonction de l'état de la mère et de l'enfant. Gardez toutefois à l'esprit qu’une seule personne (âgée de plus de 18 ans) peut vous accompagner en salle d'accouchement. Les visites ultérieures à la maternité seront fortement limitées. 

Le contact direct de peau à peau avec le bébé est-il possible après l'accouchement ?

Cela dépend de la situation et sera décidé après concertation avec les pédiatres de l'hôpital où vous allez accoucher. Le port d'un masque est nécessaire dans cette situation.

Puis-je allaiter après une infection au coronavirus ?

Il est également préférable d'en discuter avec les médecins de l'hôpital où vous allez accoucher. Si vous êtes gravement malade, en raison de l'infection au corona, l'allaitement est déconseillé. Mais c’est possible dans toutes les autres situations. Pour l'instant, rien n'indique que le coronavirus soit transmis par le lait maternel. Les avantages de l'allaitement sont supérieurs aux risques éventuels de transmission du virus. Tenez toutefois compte de mesures supplémentaires :
  • Lavez-vous soigneusement les mains avant de toucher le bébé, le tire-lait ou les biberons.
  • Portez un masque pendant l'allaitement.
  • Suivez les instructions pour nettoyer correctement le tire-lait après chaque utilisation. Vous pouvez également demander à quelqu'un de donner le biberon au bébé si vous êtes vous-même gravement malade. 

Article tags:

Autres articles

14 janvier 2020

Enceinte ou envie de l’être ? Dites-le à votre pharmacien !

Vous souhaitez avoir un enfant ? Ou vous êtes déjà enceinte ? Parlez-en avec votre pharmacien. Il pourra vous accompagner et vous donner des conseils personnalisés sur les médicaments. Cette recommandation fait l’objet de la nouvelle campagne de l’Association Pharmaceutique Belge (APB).