ActuFamille
19 avril 2016

partagez

Congé de maternité supplémentaire pour les indépendantes

Les indépendantes pourront bientôt prendre 12 semaines de congé de maternité au lieu de 8, et ce avec une plus grande flexibilité qu’à l’heure actuelle. Ce point fait partie d’un plan du ministre des Classes moyennes, Willy Borsus, et de la ministre des Affaires sociales, Maggie De Block.

De 8 à 12 semaines…

Pour l’instant, les indépendantes peuvent prendre 8 semaines de congé de maternité : une période obligatoire de 3 semaines et une période facultative de 5 semaines. C’est cette période optionnelle et flexible qui sera prolongée à 9 semaines, et 10 semaines dans le cas d’une naissance multiple. De plus, les indépendantes pourront étaler ce congé sur une période de 39 semaines et elles pourront ne le prendre que partiellement, la partie flexible comportant alors 18 semaines.

Encourager l’entrepreneuriat féminin

Cette mesure devrait améliorer la combinaison difficile entre vie privée et vie professionnelle pour les indépendantes. Pour encourager l’entrepreneuriat féminin, une série de mesures sont d’ailleurs aussi envisagées. Les indépendantes recevront ainsi semi-automatiquement les 105 titres-services pour tâches ménagères. Pour l’instant, elles doivent les demander au plus tard 15 semaines après l’accouchement. Un baromètre de l’entrepreneuriat féminin est également prévu pour vérifier si ces mesures et d’autres nouvelles mesures augmentent ou non l’entrepreneuriat féminin.

Autres articles

Le test NIPT permet de dépister précocement et en toute sécurité la trisomie 21

Vous attendez un enfant. Félicitations ! Le bonheur vous inonde. Mais en même temps, vous espérez que tout se passera bien et que vous mettrez au monde un bébé plein de santé. Votre gynécologue effectue des tests pour s'assurer que tout se passe bien pour vous et votre bébé. Depuis peu, il existe un nouveau test pour dépister précocement et précisément la trisomie 21, aussi appelée syndrome de Down. Voici de quoi il s'agit.
13 août 2019

Renforcement du régime de congé d'adoption depuis 2019

Depuis le 1er janvier 2019, le droit au congé d'adoption a été considérablement étendu, tant pour les salariés que pour les indépendants. La durée maximale du congé ne dépend plus de l'âge de l'enfant adopté. Chaque parent adoptif a maintenant toujours droit à un congé d'adoption d'une durée maximale de 6 semaines. Voici en bref les changements les plus importants !
11 juillet 2019

Les risques du valproate pendant la grossesse sont insuffisamment connus

Saviez-vous que le valproate, un médicament contre l'épilepsie, augmente considérablement le risque de malformations et de troubles du développement chez les enfants à naître ? Beaucoup de femmes ne le savent pas encore. Telle est la conclusion d'une enquête menée par l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS).