ActuFamille
19 avril 2016

partagez

Congé de maternité supplémentaire pour les indépendantes

Les indépendantes pourront bientôt prendre 12 semaines de congé de maternité au lieu de 8, et ce avec une plus grande flexibilité qu’à l’heure actuelle. Ce point fait partie d’un plan du ministre des Classes moyennes, Willy Borsus, et de la ministre des Affaires sociales, Maggie De Block.

De 8 à 12 semaines…

Pour l’instant, les indépendantes peuvent prendre 8 semaines de congé de maternité : une période obligatoire de 3 semaines et une période facultative de 5 semaines. C’est cette période optionnelle et flexible qui sera prolongée à 9 semaines, et 10 semaines dans le cas d’une naissance multiple. De plus, les indépendantes pourront étaler ce congé sur une période de 39 semaines et elles pourront ne le prendre que partiellement, la partie flexible comportant alors 18 semaines.

Encourager l’entrepreneuriat féminin

Cette mesure devrait améliorer la combinaison difficile entre vie privée et vie professionnelle pour les indépendantes. Pour encourager l’entrepreneuriat féminin, une série de mesures sont d’ailleurs aussi envisagées. Les indépendantes recevront ainsi semi-automatiquement les 105 titres-services pour tâches ménagères. Pour l’instant, elles doivent les demander au plus tard 15 semaines après l’accouchement. Un baromètre de l’entrepreneuriat féminin est également prévu pour vérifier si ces mesures et d’autres nouvelles mesures augmentent ou non l’entrepreneuriat féminin.

Autres articles

Coronavirus et grossesse

En tant que femme enceinte, suis-je plus susceptible d'être infectée par le coronavirus ? Et si je le suis, qu'est-ce que cela signifie pour mon bébé ? Dois-je faire particulièrement attention à certaines choses ? Ces questions trottent sans aucun doute dans la tête de nombreuses femmes enceintes, qui, comme tout le monde, lisent et entendent les nouvelles sur le coronavirus. L'Association flamande des gynécologues et obstétriciens a donc répertorié quelques questions et réponses fréquentes.
14 janvier 2020

Enceinte ou envie de l’être ? Dites-le à votre pharmacien !

Vous souhaitez avoir un enfant ? Ou vous êtes déjà enceinte ? Parlez-en avec votre pharmacien. Il pourra vous accompagner et vous donner des conseils personnalisés sur les médicaments. Cette recommandation fait l’objet de la nouvelle campagne de l’Association Pharmaceutique Belge (APB).