ActuAutonomie
05 mars 2019

partagez

Kilométrage illimité pour les frais de transport des volontaires

Vous arrive-t-il parfois d’aider une personne moins mobile ? Bonne nouvelle ! Vous avez maintenant droit au remboursement de tous vos frais de transport. Ce remboursement était auparavant limité à 2.000 kilomètres par an, mais le gouvernement a décidé de lever cette limite.

Faire les courses, aller chez le coiffeur...

Tout le monde ne peut pas prendre les transports en commun. En tant que bénévole, utilisez-vous parfois votre voiture personnelle pour conduire une personne moins mobile chez le coiffeur ou le médecin ? Ou pour aider quelqu'un à faire ses courses ? Par le passé, vous receviez une intervention pour vos frais de déplacement pour un maximum de 2.000 kilomètres par an. Cette limitation légale est désormais révolue. Elle a été supprimée afin de permettre aux volontaires de recevoir une compensation pour un nombre illimité de kilomètres. 

Un meilleur soutien

Par cette mesure, les autorités veulent apporter un meilleur soutien aux bénévoles de notre pays. Grâce à la nouvelle loi sur le volontariat, le statut d’environ 1,2 million de volontaires sera clarifié et renforcé. "Nos volontaires sont le ciment de notre société. Ils rassemblent tous les citoyens de notre société. Ils méritent d’avoir un statut clair", a déclaré la Ministre de la Santé publique Maggie De Block.

Plus d’infos ?

Consultez le site de la Ministre de la Santé publique Maggie De Block !


 

Article tags:

Autres articles

16 juillet 2020

Devenez donneur d’organes en quelques clics

Plus besoin de vous rendre à la commune pour devenir donneur d’organes après votre décès. Depuis le 1er juillet 2020, il suffit d’enregistrer votre volonté sur le portail www.masanté.be ou de demander à votre médecin. Le système devient également plus précis et vous permet d’indiquer vos préférences concernant le reste du matériel corporel humain tel que les os et les vaisseaux sanguins. 

Quarantaine et prévention des chutes

Les mesures prises pour protéger autant que possible les personnes les plus fragiles du coronavirus ont réduit les contacts sociaux, et limité les activités. Ainsi, le rendez-vous hebdomadaire chez le kiné a été reporté, on apporte les courses au domicile, le rendez-vous chez le coiffeur a été annulé, … Pour résumer, les aînés restent davantage chez eux que les plus jeunes générations. Et le fait de bouger moins augmente aussi le risque de chute.