ActuAutonomie
05 octobre 2017

partagez

Forte évolution de la Protection sociale flamande (VSB) à partir de 2019

La Protection sociale flamande étendra fortement ses activités à l'horizon 2019. A partir de cette année-là, les aides à la mobilité (par ex. les fauteuils roulants et les scooters électriques) et les maisons de repos et de soins relèveront de sa compétence. Cela devrait déboucher sur un ‘Budget d'assistance’ pour toutes les personnes en Région flamande qui en ont besoin. Ce montant leur permettra d'organiser elles-mêmes l'aide dont elles souhaitent bénéficier.

Les aides à la mobilité et les maisons de repos et de soins s'ajoutent

Les habitants de la Région flamande paient chaque année une cotisation à leur caisse d'assurance. Le produit de ces cotisations permet d(octroyer une intervention financière aux personnes handicapées, lourdement dépendantes, et aux aînés ayant besoin d'assistance. A partir de 2019, les aides à la mobilité (par ex.les fauteuils roulants et les scooters électriques) et les maisons de repos et de soins relèveront de sa compétence. L'objectif est que l'aide familiale, les courts séjours, les centres de soins de jour, les soins en rapport avec la santé mentale et la rééducation s'y ajoutent ultérieurement. 

Vers un ‘Budget d'assistance flamand’

Ces différents développements devraient déboucher sur un ‘Budget d'assistance’ pour toutes les personnes en Région flamande qui en ont besoin. Ce montant leur permettra de choisir elles-mêmes l'aide et le soutien dont elles souhaitent bénéficier. Dans la mesure du possible, l'octroi de ce budget sera effectué automatiquement, le but étant de rendre le processus plus simple, plus transparent et plus accessible. 

Important : la cotisation à la Protection sociale flamand (VSB) isera indexée en 2018. A partir du 1er janvier 2018, la cotisation ordinaire sera fixée à 51 euros, un montant ramené à 26 euros pour les personnes bénéficiant de l'intervention majorée. 

Plus d'info

Surfez sur le site de l'Agentschap Zorg en Gezondheid (site en néerlandais).

Autres articles

21 septembre 2018

Le 'prix de l’amour' diminue pour les personnes handicapées

Avez-vous droit, en tant que personne handicapée, à une allocation d'intégration et êtes-vous marié ou cohabitant ? Cette situation est financièrement désavantageuse pour vous, car les revenus de votre partenaire sont également pris en compte dans le calcul de votre allocation. C'est ce qu'on appelle le "prix de l'amour". Heureusement, depuis le 1er août 2018, le montant de l'exemption pour le revenu du partenaire a été augmenté.