ActuAutonomie
18 février 2019

partagez

Comment un budget de soins fait la différence

Chaque année, environ 4,5 millions de personnes en Région flamande et à Bruxelles paient une cotisation pour la Vlaamse sociale bescherming (Protection sociale flamande). Le produit de ces cotisations permet d'améliorer la qualité de vie de plus de 300.000 personnes dépendantes en Région flamande et à Bruxelles. Depuis cette année, la Protection sociale flamande offre aussi une intervention pour ceux qui ont besoin d'une aide à la mobilité.

Prendre soin les uns des autres

En ce mois de mars, la plupart d'entre nous avons reçu un courrier de notre caisse d'assurance (zorgkas) pour régler notre cotisation annuelle (zorgpremie). Toutes les personnes d'au moins 26 ans habitant en Région flamande ont l'obligation de contribuer aux soins apportés aux personnes qui en ont besoin. Si vous ne vous affiliez pas à la caisse d'assurance de votre choix, vous serez affilié automatiquement auprès de la Vlaamse, l'organisme dépendant des autorités de la Région flamande. Les habitants de la Région de Bruxelles ne sont pas obligés de s'affilier, mais sont libres de le faire.

L'agence régionale pour les soins et la santé (Agentschap Zorg en Gezondheid) lance une nouvelle campagne expliquant ce pour quoi vous payez : pour prendre soin les uns des autres. Quelques personnes témoignent et expliquent comment leur budget de soins (zorgbudget) fait la différence dans leur quotidien, au travers d'un spot télé et de quelques petits films. 

Nous faisons ainsi la connaissance de Ruiz, un petit garçon de 6 ans, qui bénéficie d'un budget de soins pour personnes handicapées. Lieve bénéficie d'un budget de soins pour personnes lourdement dépendantes, depuis qu'elle a dû subir plusieurs opérations sévères et eu de gros problèmes de santé, et qu'elle ne peut plus tout faire elle-même. Liliane bénéficie de budgets de soins pour personnes âgées et pour personnes lourdement dépendantes, après qu'elle a lourdement chuté chez elle. Ruth est une jeune fille d'humeur joyeuse, qui, grâce aux budgets de soins pour personnes lourdement dépendantes et pour personnes handicapées, peut vivre d'une manière aussi confortable que possible.

Découvrez tous les témoignages ici. (site en néerlandais)

Les budgets de soins 

Les budgets de soins sont des interventions mensuelles pour les personnes nécessitant beaucoup d'aide : les personnes lourdement dépendantes, les personnes âgées ayant besoin d'aide et les personnes handicapées. Vous trouverez davantage d'informations sur les différents budgets.

Des nouveautés en 2019 : aides à la mobilité et aide aux personnes âgées

  • Depuis cette année, les aides à la mobilité font aussi partie de la Protection sociale flamande. Vous avez besoin d'une chaise roulante, d'un scooter électrique ou d'une voiturette à pousser, … ? Vous pouvez désormais l'acquérir ou le louer grâce à la Protection sociale flamande.
  • Depuis le début de cette année, le financement de l'aide résidentielle aux personnes âgées est aussi organisé au sein de la Protection sociale flamande.

3 raisons pour choisir la caisse d'assurance de la Mutualité Partena

La Mutualité Partena aime vous faciliter les choses. Vous pouvez ainsi régler votre cotisation à la Protection sociale flamande par notre intermédiaire.

Les avantages

  • Un seul interlocuteur pour la mutualité et la caisse d'assurance.
  • Nos travailleurs sociaux sont des spécialistes et vous apportent leur aide si vous avez besoin d'un budget de soins. Ils examinent aussi au domicile des patients s'ils peuvent prétendre à une intervention.
  • Pour les clients ayant droit à une intervention, notre service Action Sociale examine leur droit à des avantages sociaux. Nous organisons en outre une aide sur mesure comme de l'aide familiale, de l'aide-ménagère, des conseils d'un ergothérapeute, …

Découvrez pourquoi choisir la Caisse d'assurance Partena est une bonne idée

Autres articles

16 juillet 2020

Devenez donneur d’organes en quelques clics

Plus besoin de vous rendre à la commune pour devenir donneur d’organes après votre décès. Depuis le 1er juillet 2020, il suffit d’enregistrer votre volonté sur le portail www.masanté.be ou de demander à votre médecin. Le système devient également plus précis et vous permet d’indiquer vos préférences concernant le reste du matériel corporel humain tel que les os et les vaisseaux sanguins. 

Quarantaine et prévention des chutes

Les mesures prises pour protéger autant que possible les personnes les plus fragiles du coronavirus ont réduit les contacts sociaux, et limité les activités. Ainsi, le rendez-vous hebdomadaire chez le kiné a été reporté, on apporte les courses au domicile, le rendez-vous chez le coiffeur a été annulé, … Pour résumer, les aînés restent davantage chez eux que les plus jeunes générations. Et le fait de bouger moins augmente aussi le risque de chute.