Theresia (88) et soignant à domicile Annick forment une bonne équipe

Lorsque le mari de Theresia a atterri à l’hôpital, l’équipe soignante a posé un ultimatum : il  ne pourrait rentrer à son domicile qu’une fois que des aides auraient été organisées autour de lui. La tâche était devenue trop lourde pour sa fille Anne-Marie (63), et c’est là que les services d’aide à domicile de Partena et OZ sont intervenus, en la personne d’Annick, qui s’est immédiatement très bien entendue avec Theresia. 
Theresia (88) et soignant à domicile Annick forment une bonne équipe

Une personne de confiance

Lorsque nous les avons appelées, Theresia et sa fille Anne-Marie se sont répandues en louanges à propos d’Annick. “Ça fonctionne vraiment bien entre nous, nous la voyons comme une personne de confiance dans notre existence.” De son côté, Annick est aussi élogieuse quand elle parle de Theresia : “Elle me fait penser à ma propre mère, et je pense que cela contribue au plaisir que j’ai à venir travailler chez elle.”

Des adaptations liées au coronavirus

Annick travaille depuis déjà 35 ans pour les services d’aide à domicile de Partena et OZ. Et après toutes ces années, elle va toujours travailler chaque jour avec le même plaisir. Sauf au début de la crise du coronavirus, où tout était plus compliqué. “J’étais dans le doute, personne ne savait vraiment ce qu’était ce virus. Et je tenais surtout à éviter de contaminer Theresia, ce qui aurait pesé sur ma conscience. J’ai traversé une période difficile.”

Theresia et Anne-Marie ont aussi eu peur du coronavirus. L’aide dont Theresia avait besoin s’est poursuivie, non sans craindre qu’Annick puisse transmettre accidentellement le virus. Mais lorsqu’Annick a bénéficié, grâce à Partena et OZ, de diverses formations et écolages pour continuer de travailler en toute sécurité, la crainte s’est apaisée. 

“Annick m’aide à me doucher tous les matins, ce qui est impossible à faire avec un mètre et demi de distance. Mais elle a très rapidement pu utiliser des masques, des gants et du gel désinfectant, ce qui a rendu les choses grès normales.”, poursuit Theresia. Ce que confirme Anne-Marie : “Il m’est arrivé une fois de renvoyer Annick chez elle parce qu’elle était un peu enrhumée. Ce jour-là, je venais d’entendre aux infos qu’il fallait rester chez soi si on était enrhumé. Mais pour le reste, nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité.” 

Expérience et formation continue

Qu’est-ce qui rend l’aide à domicile si précieuse ? En réponse à cette question, Theresia nous dit apprécier qu’Annick ait autant d’expérience. Elle sait quand elle doit me concerter, et voit très bien ce qu’il faut faire dans la maison. Elle propose son plan de travail, et me demande mon avis quand c’est nécessaire.

Annick bénéficie aussi régulièrement de cours de recyclage, et forme les nouvelles collègues : “L’aide à domicile a beaucoup évolué au fil des années. Mais je prends toujours autant de plaisir à faire mon travail, et à transmettre mon expérience.”

Avec le temps, Theresia et Annick forment une bonne équipe, qui s’articule parfaitement. Anne-Marie se réjouit aussi de pouvoir compter sur une telle aide, qui la décharge de nombreux soucis par rapport à sa mère.

Elle sait que Theresia est dans de bonnes mains avec Annick, ce qui libère du temps et de l’espace pour s’occuper de sa famille, et de sa propre existence. 
“Annick est devenue partie intégrante de notre bulle.”, conclut Anne-Marie, “Nous lui faisons totalement conscience. Nous n’avons qu’à nous féliciter du travail d’Annick et du service Aide à domicile de Partena et OZ.”

 

Article tags:

Autres articles

04 mai 2021

41 % des plus de 75 ans prennent plus de 5 médicaments par jour

Une étude des Mutualités Libres montre qu’environ 4 personnes âgées de plus de 75 ans sur 10 prennent au moins 5 médicaments (remboursés) à long terme. Les chiffres montrent également que plusieurs médecins et pharmaciens sont impliqués dans la prescription et la délivrance de médicaments à un même patient.