Nouvelles

Qu’en est-il de la santé sexuelle de nos ados ?

La sexualité des jeunes se réveille également pendant la puberté. Considérée généralement comme une source de plaisir, la sexualité peut également présenter certains risques. Qu’en est-il de l’utilisation des contraceptifs chez les jeunes ? Quelles sont les infections sexuellement transmissibles (IST) les plus répandues ? Quel est le nombre de grossesses chez les jeunes femmes ? Les Mutualités Libres ont réalisé une nouvelle étude dans le cadre de la 5e édition du KidOscope, le baromètre de la santé des enfants et des jeunes. 

En Belgique, environ 1 jeune femme sur 100 âgée de 14 à 20 ans tombe enceinte. Le statut socio-économique semble être un facteur important.

  • Le risque de grossesse est en effet 3 fois plus élevé chez les jeunes femmes issues de milieux vulnérables et bénéficiaires de l'intervention majorée (BIM).
  • Ce phénomène touche 0,24 % des filles de 15 ans avec BIM contre 0,10 % des jeunes filles sans BIM.
  • Chez les jeunes femmes de 20 ans, cette différence est encore plus nette : 6 % avec BIM, contre 2 % sans.

Moins de contraceptifs

En Belgique, les jeunes femmes de moins de 21 ans reçoivent une intervention supplémentaire de 3 euros par mois de l'assurance maladie obligatoire pour les contraceptifs sur ordonnance (pilules, patches, stérilets, etc.). Le gouvernement souhaite ainsi promouvoir l'accès des jeunes aux contraceptifs et prévenir les grossesses non désirées. Nos données montrent que le recours à ces contraceptifs augmente avec l'âge : 1 fille de 14 ans sur 20, la moitié chez les jeunes de 18 ans et près de 2 sur 3 chez celles de 20 ans.

Une fois encore, nous constatons une différence selon le statut socio-économique. Le nombre de jeunes femmes âgées entre 14 et 20 ans qui utilisent des contraceptifs prescrits et remboursés est 50 % plus élevé chez les filles ne bénéficiant pas de l’intervention majorée. Nos données* semblent donc indiquer que les filles issues de milieux vulnérables utilisent moins de contraceptifs.

Chlamydia = IST la plus fréquente

La pilule, l’anneau vaginal, le patch, etc. permettent d’éviter les grossesses non désirées, mais ils ne protègent pas contre les infections sexuellement transmissibles (IST). Le préservatif est le seul moyen efficace contre les IST.  La chlamydia est l’IST la plus répandue dans notre pays. Le nombre de cas est en augmentation depuis 2002, en particulier chez les jeunes femmes âgées de 15 à 29 ans : entre 2002 et 2016, leur nombre a en effet été multiplié par 6. 

Importance de l’éducation sexuelle

Favoriser l’accessibilité financière aux contraceptifs est primordial, mais notre étude démontre que des efforts supplémentaires sont nécessaires. Une bonne éducation sexuelle des jeunes est essentielle, tant à l'école qu'à la maison. Cela peut les aider à obtenir des réponses aux questions qu'ils se posent et à se respecter sur le plan des relations interpersonnelles et du sexe. Un des éléments importants de cette éducation sexuelle étant bien sûr la sensibilisation à l'utilisation des contraceptifs et notamment des préservatifs, l’unique protection efficace contre les infections sexuellement transmissibles (IST).

De plus, notre étude montre surtout la nécessité d'accorder une attention particulière aux filles et aux garçons issus de milieux vulnérables. Il est important de travailler à leur littératie en santé pour les conscientiser aux risques d'une grossesse précoce et à l'accessibilité financière des contraceptifs remboursés.

Loading...

Loading...

Catégories associées

En savoir davantage ? Contactez-nous !

Intéressé par nos produits ? En savoir davantage sur nos services ? Posez votre question grâce à notre formulaire de contact. Nos collaborateurs seront heureux de vous aider.

Blog et nouvelles

Vous trouverez sur notre blog des informations supplémentaires sur tout ce qui concerne la santé, des conseils et les actualités du secteur.

La chirurgie de l'obésité, aussi pour les jeunes ?

Nouvelles 5 juillet 2019

Actuellement, seuls les adultes qui répondent à certaines conditions reçoivent un remboursement pour la chirurgie de l'obésité. Les jeunes devraient-ils également y avoir droit ? Le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) estime qu'une telle extension du remboursement est une bonne idée.

11 heures de gaming par semaine chez les jeunes

Nouvelles 17 juin 2019

Les jeunes consacrent en moyenne 11 bonnes heures par semaine aux jeux vidéo : sur leur smartphone, tablette, console ou PC. Cela ne signifie pas qu'ils sont accros au jeu, mais il est néanmoins important de rester vigilant et d’en parler avec eux. Telle est la conclusion d'une enquête menée par les Mutualités Libres auprès de 976 jeunes âgés de 12 à 23 ans. 

Nous sommes toujours à l'écoute

Choisir la Mutualité Partena, c’est choisir une mutualité indépendante, accessible où et quand cela vous convient ! Nous vous assurons vous et les vôtres de manière optimale, avec le souci de la qualité d’un service personnalisé.


Fermer

Outil de recherche des agences

Vous cherchez l'agence la plus proche ?

Cherchez une agence

MonPartena

En vous connectant, vous pouvez consulter votre dossiers, lire vos courriers sur inbox, …

MonPartena