Nouvelles

L’entretien avec votre médecin sur les soins en fin de vie bientôt remboursé

Quels soins voulez-vous recevoir à la fin de votre vie ? Pour éviter les situations difficiles, il est préférable que les patients en soins palliatifs en parlent au préalable avec leur médecin. Les autorités fédérales et l'INAMI travaillent actuellement au remboursement de ces entretiens.

Prévenir beaucoup de chagrin et de misère

Il va de soi que vous souhaitez pouvoir choisir vous-même le traitement que vous allez recevoir dans la dernière phase de votre vie. Et en fin de compte, comment vous voulez mourir, même si ce n'est pas encore à l’ordre du jour. Une telle planification anticipée des soins pour les patients palliatifs peut épargner beaucoup de chagrin et de misère. Ces entretiens permettent de discuter des souhaits du patient et c'est très important pour un sujet aussi sensible.

Honoraire spécifique pour les médecins

Au cours de cette discussion, le médecin s’entretient avec le patient des objectifs de soins et de la personne qui pourra être son représentant légal. Cela peut éventuellement conduire à l’établissement d’une déclaration de volonté. Afin d'inciter les médecins à avoir cette conversation, un honoraire spécifique sera désormais applicable. Les autorités fédérales ont prévu plus de 6 millions d'euros à cet effet. C’est l’INAMI qui développera plus avant les modalités de ce remboursement.

Plus d’infos ?

Consultez le site de la Ministre de la Santé publique Maggie De Block !

Catégories associées

En savoir davantage ? Contactez-nous !

Intéressé par nos produits ? En savoir davantage sur nos services ? Posez votre question grâce à notre formulaire de contact. Nos collaborateurs seront heureux de vous aider.

Blog et nouvelles

Vous trouverez sur notre blog des informations supplémentaires sur tout ce qui concerne la santé, des conseils et les actualités du secteur.

Les femmes plus sensibles aux drogues

Nouvelles 14 janvier 2019

En Belgique, de plus en plus de personnes se retrouvent à l'hôpital après avoir consommé de la drogue. Dans 6 cas sur 10, il s'agit de femmes. Consomment-elles plus de drogues que les hommes ? Certainement pas, elles semblent surtout beaucoup plus sensibles à leurs effets, selon le journal flamand De Standaard qui se base sur les nouveaux chiffres du SPF Santé publique.

Nous sommes toujours à l'écoute

Choisir la Mutualité Partena, c’est choisir une mutualité indépendante, accessible où et quand cela vous convient ! Nous vous assurons vous et les vôtres de manière optimale, avec le souci de la qualité d’un service personnalisé.


Fermer

Outil de recherche des agences

Vous cherchez l'agence la plus proche ?

Cherchez une agence

MonPartena

En vous connectant, vous pouvez consulter votre dossiers, lire vos courriers sur inbox, …

MonPartena