Nouvelles

Maladie rare : seul 1 % des patients dispose d’un traitement

Il n’existe un traitement médical que pour 1 % des patients souffrant d'une maladie rare. Heureusement, les thérapies génique et cellulaire sont prometteuses. C'est ce qu'indique l’association Pharma.be. 

Continuer à investir dans la recherche

La 10e Journée internationale des Maladies rares était placée sous le signe de la recherche scientifique. En effet, actuellement, seul 1 % des patients souffrant d'une maladie rare dispose d’un traitement médical. Et il n’en existe toujours aucun pour 95 % de ces affections. Le nombre limité de patients et la grande complexité de ces maladies rares forment un obstacle à la recherche scientifique, mais Pharma.be milite pour que de tels développements continuent à faire l'objet d'investissements. 

Combien de médicaments ?

La directive européenne en matière de recherche de médicaments contre les maladies rares (médicaments orphelins) existe depuis 17 ans déjà. Le résultat provisoire est de 130 médicaments orphelins. Par ailleurs, plus de 1.600 médicaments orphelins sont actuellement développés à l'échelle mondiale. Les méthodes les plus prometteuses contre les maladies rares sont les thérapies génique et cellulaire. Les maladies rares ont souvent une origine génétique et ce type de recherche peut se révéler très important pour développer de nouveaux traitements.

Catégories associées

En savoir davantage ? Contactez-nous !

Intéressé par nos produits ? En savoir davantage sur nos services ? Posez votre question grâce à notre formulaire de contact. Nos collaborateurs seront heureux de vous aider.

Blog et nouvelles

Vous trouverez sur notre blog des informations supplémentaires sur tout ce qui concerne la santé, des conseils et les actualités du secteur.

De plus en plus de personnes allergiques

Nouvelles 6 septembre 2018

Le nombre de personnes souffrant d'allergies continue d'augmenter à chaque génération. En l'espace de 12 ans, le nombre de médicaments remboursés contre les allergies a presque doublé, selon les chiffres de l'INAMI cités par le quotidien De Morgen.

Même l’antidouleur le plus sûr peut être dangereux

Nouvelles 25 mai 2018

Une jeune femme originaire de Gand a ingéré quotidiennement 7 à 8 antidouleurs d’1 gramme pendant 2 semaines pour lutter contre une rage de dents intense. Conséquence : une transplantation hépatique. Les médecins demandent aux pharmaciens de bien informer leurs clients sur un usage correct du paracétamol (Dafalgan et Perdolan). 

Nous sommes toujours à l'écoute

Choisir la Mutualité Partena, c’est choisir une mutualité indépendante, accessible où et quand cela vous convient ! Nous vous assurons vous et les vôtres de manière optimale, avec le souci de la qualité d’un service personnalisé.


Fermer

Outil de recherche des agences

Vous cherchez l'agence la plus proche ?

Cherchez une agence

MonPartena

En vous connectant, vous pouvez consulter votre dossiers, lire vos courriers sur inbox, …

MonPartena