Nouvelles

300 patients atteints d’un cancer pourront fonder une famille

Depuis avril 2017, "l’oncofreezing" est remboursé aux patients souffrant d’un cancer, afin qu’ils puissent commencer à fonder une famille après leur traitement. 303 patients ont déjà fait appel à ce procédé. La Ministre de la Santé publique Maggie De Block examine si ce remboursement pourra être étendu à d’autres patients.

Qu’est-ce que l’oncofreezing ?

Le cancer et les traitements de cette maladie peuvent affecter fortement la fertilité des patients. L’oncofreezing consiste à prélever les éléments génétiques nécessaires à la reproduction chez le patient (ovules, spermatozoïdes,...) pour ensuite procéder à une congélation de ceux-ci afin de les conserver pour l’avenir.

En raison du coût très élevé de cette technique, la Ministre De Block a décidé l’année dernière de rembourser entièrement l’oncofreezing à certains patients souffrant d’un cancer. 303 d’entre eux ont déjà eu recours à ce remboursement, 209 hommes et 94 femmes. Ils pourront ainsi envisager d’avoir encore des enfants après leur traitement.

Un remboursement plus large ?

La Ministre De Block avait prévu 4 millions d’euros pour cette mesure. Etant donné qu'il reste encore de la marge dans ce budget, elle souhaite étendre le remboursement à d’autres groupes de patients. Dans un premier temps, aux femmes atteintes d’une tumeur ovarienne "borderline" et aux patients qui doivent subir une transplantation de cellules souches sanguines suite à une maladie sanguine rare non-oncologique. Les centres qui proposent l’oncofreezing se consacreront dès lors davantage à l’information des patients et des prestataires de soins.

 

Catégories associées

En savoir davantage ? Contactez-nous !

Intéressé par nos produits ? En savoir davantage sur nos services ? Posez votre question grâce à notre formulaire de contact. Nos collaborateurs seront heureux de vous aider.

Blog et nouvelles

Vous trouverez sur notre blog Bon pour vous des informations supplémentaires sur tout ce qui concerne la santé. Conseils, actualités du secteur, infos sur nos ateliers et séances d’info.

Même l’antidouleur le plus sûr peut être dangereux

Nouvelles 25 mai 2018

Une jeune femme originaire de Gand a ingéré quotidiennement 7 à 8 antidouleurs d’1 gramme pendant 2 semaines pour lutter contre une rage de dents intense. Conséquence : une transplantation hépatique. Les médecins demandent aux pharmaciens de bien informer leurs clients sur un usage correct du paracétamol (Dafalgan et Perdolan). 

Nous sommes toujours à l'écoute

Choisir la Mutualité Partena, c’est choisir une mutualité indépendante, accessible où et quand cela vous convient ! Nous vous assurons vous et les vôtres de manière optimale, avec le souci de la qualité d’un service personnalisé.


Fermer

Outil de recherche des agences

Vous cherchez l'agence la plus proche ?

Cherchez une agence

Guichet on-line

En vous connectant, vous pouvez consulter votre dossiers, lire vos courriers sur e-Box, …

Guichet on-line